A LA UNE :

  1. Kisangani : Insécurité au marché central fait un mort et la décision tombe.

Kisangani : L'insécurité au marché central fait un mort et la décision tombe.

Désormais à partir de 18h00, toutes les vendeuses et tous les vendeurs du marché central de Kisangani doivent tout fermer et quitter. Ainsi, en decide l'administration de ce centre de négoce pour faire face à l'insécurité.
Cette décision est annoncée au lendemain de la découverte du corps sans vie d'un homme baignant dans le sang. C'est le dimanche matin qu'on a découvert ce corps au rayon des bijoutiers, explique Jean de Dieu WAWINA SOLOMO, administrateur-gerant dudit marché.
Le défunt, un certain BONI est bien connu par les vendeuses qui témoignent que ce dernier les ravitaillait régulièrement en eau potable pour la cuisson et la vaisselle.
Jusque là, les auteurs de ce crime et la raison de leur forfait ne sont pas encore connus. Le corps de la victime est gardé à la morgue.

Frok
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15