A LA UNE :

  1. Littérature : Consommons sans modération la chanson Plus rien ne m'étonne de Tiken Jah Fakoly ( François Okondamomba)

Littérature : Consommons sans modération la chanson Plus rien ne m'étonne de Tiken Jah Fakoly ( F.Okondamomba)


C'est la recommandation faite au public à l'issue de la défense de mémoire en vue de l'obtention du diplôme de licence en pédagogie appliquée, option français à l'institut supérieur pédagogique ISP Kisangani. C'était ce jeudi 21 octobre 2021.
A cette occasion, l'impétrant François Okondamomba Olongo était devant un jury composé de Professeur Jacques-Riverain Lofemba ( Directeur du mémoire), chef de travaux Mukwa ( président du jury) et Assistant Ruben Mbula ( Secrétaire du jury).
"La vision du monde de l'artiste musicien Tiken Jah Fakoly à travers sa chanson Plus rien ne m'étonne", c'est le sujet de ce travail de fin d'études.
François Okondamomba Olongo s'est-il posé les questions :
- Pourquoi l'artiste musicien Tiken Jah Fakoly a-t-il intitulé sa chanson "Plus rien ne m'étonne"?
- Quels sont les messages véhiculés par cette chanson ?
- Quel est le public ciblé par le musicien ?
-Quelle est l'idéologie prônée par l'auteur ?
Au regard de ces questions, il a été émis quatre les hypothèses :
- Plus rien ne m'étonne, titre de la chanson reggae de Tiken Jah Fakoly serait l'exclamation d'une inquiétude ;
- l'auteur citerait divers messages ayant trait aux conflits dus aux convoitises des richesses par les super puissances mondiales. Il parlerait des arrangements de ces dernières dans la répartition des zones d'influence ( Tchétchénie, Arménie, Afghanistan, Pakistan, Irak, Kurdistan, Haïti,...)
- le public ciblé serait les multinationales, les dirigeants de grandes puissances mondiales, les peuples des zones en conflits ;
- l'idéologie de Tiken Jah Fakoly serait centrée sur la dénonciation des injustices commises par les grands décideurs de ce monde contre les peuples moins nantis et exposés à l'exploitation systématique.
Considérant la problématique d'une part et les hypothèses d'autre part, l'orateur s'est fixé 4 objectifs :
- identifier et caractériser la production musicale de Tiken Jah Fakoly ;
- déterminer le rôle de cette musique, le reggae ;
- exploiter les contenus tant sémantique, stylistique qu'ideologique de la chanson choisie ;
- indiquer la place de cette musique sur le plan national et international.

Quant aux résultats auxquels a abouti la recherche, François Okondamomba relève que l'artiste musicien Tiken Jah Fakoly fait une dénonciation exprimée sous forme d'inquiétude. En outre, il existe un conflit de puissance et de convoitises entre les Etats du Nord ( civilisés) et ceux du Sud ( Sous développés. L'auteur compositeur interpelle un large public local, national et international sur le vivre ensemble, la bonne répartition des richesses,... Enfin, il faut qu'on abolisse des injustices qui caractérisent les nordistes et les sudistes dans leurs rapports multiformes.
A noter que François Okondamomba Olongo est journaliste, chef de service des informations radio RTNC Kisangani et un des responsables du média en ligne depechesdelatshopo.net.