A LA UNE :

  1. Esu: Une délégation de l'ambassade de France en visite à l'ISP Kisangani

 

Sous la conduite de madame Lawrence PARRY, attachée de coopération pour les français, la délégation de l'ambassade de France en République Démocratique du Congo échange avec les étudiants et enseignants de l'Institut Supérieur Pédagogique, ISP Kisangani. C'était ce jeudi 17 novembre 2022 en la salle MWALIMU WETU de cet alma mater. Il était question de sensibiliser ces derniers sur les opportunités de poursuivre les études à l'hexagone et défendre la thèse de doctorat.
Abordee par depechesdelatshopo.net à l'issue de la séance, madame Laurence PARRY, chef de la délégation explique: " En fait, l'ambassade de France a vraiment recentré son intervention en terme d'éducation sur l'appui à l'enseignement supérieur et universitaire. C'est dans ce cadre qu'on vient visiter les institutions et en même temps, il existe un dispositif qui s'appelle Campus France qui permet aux étudiants qui veulent faire les études en France de candidater. Et donc, on est venu présenter le dispositif aux étudiants, faire une campagne d'information. Parce qu'on sait qu'il y a beaucoup d'étudiants de Kisangani qui candidatent pour partir en France. Notre objectif est vraiment de travailler avec la direction générale de l'ISP Kisangani pour la question de la formation des enseignants notamment le renforcement des capacités. On veut vraiment appuyer l'ISP Kisangani dans l'objectif de renforcer les capacités de ses enseignants. Après, il y a beaucoup de possibilités différentes. Car, notre intérêt est de développer les accords de coopération pas forcément avec les universités françaises, mais aussi et parfois avec les universités européennes."

L'homme le plus heureux est le professeur Paul VITAMARA Masimango, directeur général de l'ISP KISANGANI qui accueille la délégation dans son institution: "Nous demandons à nos étudiants de tenter leur chance pour postuler dans le Campus France en déposant leurs dossiers et voir s'ils peuvent remplir les critères d'être retenus pour aller poursuivre leurs études en France. La deuxième opportunité, ce sont maintenant nos enseignants. Parce que l'alliance française de Kisangani deviendra l'institut français. Nous voudrons déjà avec eux créer des partenariats des échanges pour que nos Assistants et chefs de travaux puissent bénéficier des bourses du Gouvernement Français pour aller défendre leurs thèses de doctorat en France et pourquoi pas les étudiants français venir découvrir le Congo et les chercheurs français venir en RDC pour récolter leurs données de leurs recherches". I

l saisit l'occasion pour parler des projets de l'ISP Kisangani dans le cadre de l'apprentissage de la langue de Molière: " L'apport de la France est à deux niveaux ; d'abord au niveau du laboratoire des langues surtout pour le français, parce que nous voulons créer un. Au deuxième niveau, c'est le centre de formation en français pour ceux qui ne connaissent pas parler français."

A noter qu'outre les membres du comité de gestion, il y avait dans la salle MWALIMU WETU des professeurs, chefs de travaux et assistants de l'ISP Kisangani.

FROK