A LA UNE :

  1. Kisangani: Le menu de l'audience de la Gouverneure de la Tshopo au vice-gouverneur du Bas-uélé

 

Le calvaire qu'endurent les usagers de l'axe-routier Buta -Kisangani préoccupe au plus haut point le gouverneur du Bas-uélé, le professeur Jean-Robert NZANZA Bombiti, surtout quand on sait que c'est sa province qui subit beaucoup de conséquences de cette dégradation avec la hausse des prix de plusieurs produits rendant ainsi la vie chère dans la ville de Buta.
Son émissaire, le vice-gouverneur Christophe KONDANGA Lemonde l'a dit à la Gouverneure de la Tshopo au cours de l'audience des civilités lui accordée mardi par Madeleine NIKOMBA SABANGU.
S'inscrivant dans le cadre de la coopération inter-provinciale prévue par la constitution, il est plus que nécessaire que les gouvernements de deux provinces soeurs et voisines se mettent autour d'une table afin de réfléchir sur la réhabilitation de ce tronçon.
Ainsi, le gouverneur du Bas-uele, le professeur Jean-Robert NZANZA Bombiti va effectuer dans un proche avenir une mission à Kisangani pour approfondir le sujet et étudier les faisabilités avec son homologue de la Tshopo, annonce le vice-gouverneur KONDANGA.

Tout en souhaitant la bienvenue à son hôte, la gouverneure Madeleine NIKOMBA se montre très intéressée par la question qui cadre avec la vision du chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo "Le peuple d'abord".

Long de 324 kilomètres, l'axe-routier Buta -Kisangani se trouve dans une dégradation très avancée au point qu'effectuer un voyage par véhicule ou moto est un véritable parcours de combattant. Et pourtant il y a environ sept ans après la réhabilitation sur financement de la banque mondiale, la circulation était fluide pour de gros véhicules notamment des bus.

A noter que le vice-gouverneur Christophe KONDANGA Lemonde a, au nom du gouverneur de province en mission, répondu à l'invitation du vice-ministre en charge de l'intérieur pour recevoir les notifications de nouveaux animateurs de la petite territoriale du Bas-uele récemment nommés par ordonnances présidentielles.

FROK