A LA UNE :

  1. Politique : Me YANGAMBI s'adresse aux notables de la GO et appelle docteur MUKWEGE à remettre le prix Nobel de la paix

 

Au cours de la conférence de presse animée le lundi 23 janvier 2023 en sa résidence à Kisangani, maître Firmin YANGAMBI Libote a abordé plusieurs sujets d'actualité politique en RDC.

D'entrée de jeu, le président de la Dynamique Changez ce Congo parle de sa candidature à la prochaine présidentielle:

"il est de droit de tout citoyen congolais qui remplit les conditions d'éligibilité puisse briguer la fonction qui lui paraît s'y être préparé."

Parlant du partenariat qui le lie au parti politique nouvel Élan d'Adolphe MUZITO :

"Les grandes batailles ne se combattent pas seuls. Cela signifie qu'il faut que les gens se mettent ensemble pour fédérer les énergies et atteindre les objectifs. Monsieur MUZITO est en partenariat avec d'autres compatriotes. Tout comme Maître YANGAMBI est aussi en partenariat avec plusieurs autres compatriotes. Ce qui peut vous rassurer, c'est que nous sommes dans un partenariat d'élaboration et de conception, un partenariat d'échange d'idées et le moment venu, une fois qu'on sera mis d'accord sur l'offre politique à apporter, nous passerons à un partenariat d'actions. C'est à ce moment-là que devra se décider finalement qui passe candidat pour le compte du regroupement qui pourrait être créé le moment venu. Si chacun va briguer cette fonction.".

Quant à la récente rencontre tenue à Kinshasa entre les leaders et notables de l'espace Grande Orientale, Maître Firmin YANGAMBI Libote s'exprime en ces termes :

"Ces personnages qui se sont réunis à Kinshasa sont des membres de l'Union Sacrée. Ils se sont réunis en réalité dans le cadre de leur famille politique. Et c'est tout à fait normal qu'ils soutiennent leur autorité morale, Monsieur TSHISEKEDI. Et ce qui n'est pas normal, c'est cette escroquerie morale qui tend à dire que la Grande Orientale soutient cette candidature, c'est faux et archifaux. Les personnages en quête de positionnement de l'Union Sacrée se sont réunis à Kinshasa, on a exécuté un véritable acte de mercenariat contre notre province. C'est vraiment de la violence contre notre moral et notre dignité qu'ils descendent si bas au point de vue qu'ils feront cotiser à notre population meurtrie dans la grande Orientale et par les massacres et par la famine, de l'argent pour payer la caution de Monsieur TSHISEKEDI. C'est le comble de l'enfantillage.

Enfin, le bâtonnier honoraire au barreau de la Tshopo exhorte le docteur Denis MUKWEGE, prix Nobel de la paix de remettre aux occidentaux leur prix qu'il qualifie de "Sang":

Le prix Nobel de la paix accordé au docteur MUKWEGE par la communauté internationale ne peut pas servir des prétextes pour que la communauté internationale ne puisse pas en ce qui concerne sa responsabilité de droit public international instituer un tribunal pénal international pour le Congo. Aujourd'hui, ce qui se passe est qu'il aura suffi de donner à un congolais le prix Nobel pour que la communauté internationale ne se sente plus obligée. Je rappelle que la Sierra-Leone avec moins de trois cents milles morts a eu de la part de la communauté internationale un tribunal pénal international. Le Rwanda, pour à peu près 1 million des morts a eu de la part de la même communauté internationale un tribunal pénal spécial. Le Congo avec plus de six millions de morts, nous n'avons toujours pas de tribunal pénal spécial alors que c'est le même processus qui a été utilisé pour le Rwanda et la Sierra-Leone. Je pense que si le docteur MUKWEGE remet à l'occident ce fameux prix Nobel de la paix, ce serait un signal fort."

 

FROK