A LA UNE :

  1. Tshopo : La Fondation Ipakala inculque l'entrepreneuriat agricole aux boyomais.

Tshopo : La Fondation Ipakala inculque l'entrepreneuriat agricole aux boyomais.

Les lampions se sont allumés ce mercredi 4 août 2021 sur les travaux de l'atelier de deux jours portant sur l'entrepreneuriat, moteur du développement de la Tshopo. Organisé par la Fondation Ipakala Abeiye Mobiko, cet atelier qui réunit une cinquantaine des participants se tient en la salle de l'alliance française de Kisangani.
Le gouverneur de province ad-interim Maurice Abibu Sakapela Bin Mungamba a dans son mot d'ouverture salué la tenue de ces assises.
De son côté, le député national André Ipakala Abeiye Mobiko, initiateur de la fondation qui porte son nom a dans son mot d'orientation indiqué que la ville de Kisangani jadis 3eme pool économique de la RDC a reculé jusqu'à se retrouver à la 13eme position au niveau de 26 provinces. Ainsi, dit-il, le moment est arrivé pour que tout le monde puisse agir.
Au cours de cet atelier, il est question de réfléchir, mais surtout de partager des expériences du terrain de chacun des participants qui par sa production champêtre fait vivre la ville de Kisangani depuis déjà quelques décennies, malheureusement contre moqueries et denigrements.
L'honorable André Ipakala Abeiye Mobiko a rappelé que la ville boyomaise et ses hiterlands étaient pointés depuis l'époque coloniale comme milieu de production agricole par excellence. C'est ce qui justifie l'implantation de l'INERA Yangambi, IFA Yangambi et ISEA Bengamisa dans le temps. Ajouter à cela, la création il y a quelques années de la faculté de gestion des ressources renouvelables à l'université de Kisangani qui confirme cette vocation agricole qui semble être reléguer à l'arrière plan. Voilà pourquoi les participants doivent examiner comment partir sur de nouvelles bases avec l'entrepreneuriat dans le secteur agricole et autres secteurs comme moteur du développement de la province de la Tshopo.
Membre du gouvernement provincial, députés provinciaux, acteurs de la société civile, des responsables des petites et moyennes entreprises, le monde scientifique, des paysans et autres prennent part à cet atelier.
Parmi les orateurs, il y a le ministre provincial de l'économie, finances et entrepreneuriat Elias Ewengene Bomelesa qui axe son intervention sur la feuille de route de la province de la Tshopo ayant trait à l'entrepreneuriat. Le professeur Bernard Lifindiki parle des entraves d'entreprendre dans la Tshopo. Un autre enseignant à entretenir l'assistance, c'est le professeur Pyame Mwarabu Lolonga. Il s'est apesanti sur l'agriculture sous tapis vert partant des résultats de ses recherches sur les innovations technologiques agricoles dans le défi de la mondialisation. "l'expérience pratiques des petits, moyens et grands entrepreneurs agricoles dans la province de la Tshopo, c'est le sujet développé par Jean de Lune Okito, directeur provincial de la FEC.

FROK
Les dépêches de la Tshopo.
+243 81 270 61 15