A LA UNE :

  1. Ça chauffe à l'IBTP Kisangani, le DG signe des révocations

Ça chauffe à l'IBTP Kisangani : le DG signe des révocations.

C'est depuis jeudi que les membres du personnel tant scientifique qu'administratif de l'Institut des Bâtiments et travaux publics, IBTP Kisangani sont en grève. Ils réclament la prime locale de décembre 2021.
Et la réaction n'a pas tardé. Le directeur général de cet alma mater a signé deux décisions portant respectivement révocation de trois agents administratifs et retrait de mandat à deux Assistants de premier mandat.
Pour les agents administratif, il leur est reproché le détournement des fonds respectivement de 2.560.500 francs congolais pour Willy Amboi Isamba et 11.951.050 francs congolais pour Anne Marie Monatu Libongo.
L'agent Atayo Mombenge Floris est aussi parmi les révoqués.

Pour les deux Assistants Bonyoma Lobela Hugues Ekoko Otango El-rabbi, ils sont accusés d'appartenir à un groupe dénommé "les passionnés de l'IBTP Kisangani" teinté des propos discourtois et mensongers à l'endroit des autorités académiques et decanales et messages des partis politiques, menaces de saboter les activités académiques notamment la délibération et la publication des résultats aux étudiants et autres.
A noter qu'après la vice tension observée dans la matinée de ce vendredi, le calme est revenu suite à l'intervention des éléments de la police nationale congolaise.

Frok
Les dépêches de la Tshopo.