A LA UNE :

  1. Esu: Pas de falsifications des côtes à l'unikis, le doyen de la FSSAP recadre ses deux collègues professeurs

Esu: Pas de falsification des côtes à l'unikis, le doyen de la FSSAP recadre ses deux collègues Professeurs.

Réagissant aux accusations portées par deux Professeurs de sa faculté, le doyen de la faculté des sciences sociales, administratives et Politiques de l'université de Kisangani les balaye d'un rêveur de la main.
Dans un entretien à bâton rompu avec deux reporters de depechesdelatshopo.net ce vendredi 14 janvier 2022 dans son office, le professeur ordinaire Frédéric Lokanga Otikeke précise que conformément aux instructions, c'est le secrétaire général académique qui est habilité à présider la séance de délibération. Pour le cas de sa faculté, le secrétaire général académique a dûment mandaté le directeur chargé des recherches pour le représenter.
En outre, il est exigé que tout enseignant qui a évalué les étudiants puisse prendre part à la séance de délibération. Ce qui n'a pas été malheureusement le cas pour les deux Professeurs qui se sont absentés sous prétexte qu'il y a grève. Et pourtant, l'association des professeurs de l'université de Kisangani, APUKIS, avait, au cours de son assemblée générale tenue un mois avant, levé l'option de finir avec les examens et la délibération de la deuxième session. Car, la grève déclenchée ne concernera pas l'année académique 2020-2021. La politique de chaise vide ne paye pas, dit-on.

Concernant le cours de l'histoire politique du Congo, face à l'échec lamentable de nombreux étudiants, sur 57 étudiants, 22 ayant réussi, le jury a accordé 2 points indistinctement à chaque étudiant de G1 RI. En outre, le professeur ordinaire Matthieu Kirongozi Bometa n'a jamais déposé les copies d'examen. C'est seulement dans sa lettre d'indignation qu'il y a annexé les photocopies.

Quant au cours de Droit constitutionnel et institutions politiques publiques du professeur Jean Malonda Ngongo Tshilumbayi, le jury a constaté qu'il n'y avait pas de côtes de Travaux Pratiques, moins encore celles des interrogations. Il y a seulement les points de l'examen et le total avec 95% d'échecs. Ainsi, le jury a accordé 5/10 à chaque étudiant. Il n'y a pas que ces deux cas. D'autres cours ont aussi connu le même sort. C'est le cas pour le cours de mathématique en G1 SPA/B où il y avait 2 réussites sur une centaine d'étudiants. Le jury a accordé 5/10. Ce qui est une coutume académique, sinon tout le monde serait ajourné.
Et le tout s'est passé dans la transparence la plus totale, conclut le doyen de la faculté des sciences sociales, administratives et Politiques qui déplore l'action de ses deux collègues professeurs. Il a évité de citer des exemples légion survenus au cours des années académiques antérieures. A l'approche des nominations des autorités académiques dans les établissements de l'enseignement supérieur et universitaire par le ministre de tutelle, est-ce que cela ne vise pas à salir l'autre pour mieux se positionner ? S'interroge-t-il.

Les dépêches de la Tshopo.
+243 81 270 61 15