A LA UNE :

  1. Low tennis : Une fille du Bas-uele, vice-championne du Congo honorée par la FNB ASBL

Low tennis :  une fille de Bas-Uélé vice-championne du Congo honorée par la FNB ASBL.

Les considérations mesquines sont battues en brèche par les femmes de l'ex province Orientale dans le sport toutes disciplines confondues. Le cas de BOSMANS EGATE Marie Micheline sortie vice-championne de tennis peu connue du public congolais. La Fondation Nzanza Bombiti donne le Go pour que cette athlète porte haut l'étendard du sport.
« Mon adversaire en finale est présentement en Tunisie, sponsorisée par les grands notables de Katanga. Il me faut beaucoup travailler. Voilà pourquoi je salue le coût de cur de la Fondation Nzanza Bombiti», rapporte à la presse BOSMANS EGATE Marie Micheline. "Sans cette aide, cela serait un problème pour moi", ajoute-t-elle, car il y a une autre compétition qui pointe à lhorizon.
Lundi 10 janvier 2022, la Fondation Nzanza Bombiti, FNB ASBL a offert une assistance à l'athlète BOSMANS EGATE Marie Micheline, sortie vice-championne de tennis dame du Congo en décembre dernier. La cérémonie de remise du kit sportif neuf a lieu au cercle sportif Elaice de la commune de la Gombe où BOSMANS Marie s'entraîne.
Sur demande de cette vice-championne du Congo que Lasconi MAPUATA, coordonnateur national de lASBL FNB a conduit une délégation pour lui offrir ce kit. Dans cette gibecière, il y a eu une modeste enveloppe à titre d'appui à la rémunération de l'entraîneur pour que Marie BOSMANS continue à bénéficier des connaissances de ce sport quelle a choisi comme passion. « Cest la première fois qu'on m'apporte un soutien pareil dans ma carrière », gémit le numéro 2 de tennis de la RDC, BOSMANS Marie.
L'athlète BOSMANS EGATE MarieMicheline est née à Kisangani, dans l'ex province Orientale. Elle est originaire de la province du Bas Uélé, du territoire de Bambesa. Ce geste s'inscrit dans l'esprit de cette ASBL qui a été créée dans le but d'accompagner les personnes vulnérables et opprimées en vue de favoriser un développement participatif des communautés.
Du loisir au professionnalisme
Le Tennis est très avantageux, notamment pour les filles. BOSMANS Marie est venue dans le Tennis juste parce qu'elle prenait du poids. « Lhistoire de mon tennis je l'avais commencée comme laventure, uniquement pour perdre les poids », rapporte-t-elle. Tout n'avait pourtant pas mal commencé. Son tout premier tournoi était à Lubumbashi. Elle était sortie vice championne, en tant que représentante de la grande province orientale avant le démembrement.
La vice-championne est également inspectrice de la police nationale congolaise. Mais, le tennis représente désormais un coup de pouce pour elle. Au point qu'elle a pris part aux jeux africains de Tenis qui se sont déroulés au Maroc en 2019. Pour sa première participation au championnat national de la spécialité, Bosmans Egate Marie Micheline a tout balayé sur son passage. Avant d'être stoppée à la finale. La dernière compétition du genre remonte en 2015.
Les adversaires qu'elle a éliminées toutes ont une expérience allant de 15 à 20 ans. ll y a eu celles qui ont jusqu'à près de 20 ans d'expérience. Nancy ONYA sa chalengeuse en finale qui est du Katanga, évoluant à Kinshasa a une ancienneté de 15 ans.
En tant qu'une organisation caritative, la FNB s'engage depuis peu à promouvoir les talents. Cette fille n'avait aucun appui, alors qu'elle est, désormais une plus-value de toute la partie nord-est de la RDC. C'est pour cette raison que la FNB veut attirer l'attention de la nation sur cette fille. Mais surtout pour de l'espace Grande Orientale. « Mon voeux ardents est qu'elle soit soutenue par la communauté de la grande Orientale. Elle fait la fierté du Grand Nord Est », confie le Professeur Jean-Robert Nzanza Bombiti, initiateur de cette fondation et enseignant d'universités, chercheur, homme d'affaires et Philanthrope. Il est co-promoteur de deux institutions universitaires dans la région de l'Uélé et Recteur de l'Université de Bas-Uélé.

Développer les talents des jeunes.

Un autre tournoi dénommé « open de Kinshasa » est annoncé du 24 au 29 janvier 2022 au cercle de Kinshasa et sera organisé par la Bralima. Les matchs de qualification se jouent du 20 au 23 janvier. «Je lance un appel aux autres personnes de bonne volonté de l'espace Grande Orientale ».  Parce que les formations des disciplines sportives restent des outils opportuns pour promouvoir chez les jeunes l'esprit compétitif en partant des capacités et du savoir-faire de chacun, fait savoir le Professeur Jean-Robert.
Pour la Fondation Nzanza Bombiti. D'où, il faut aider aussi à se construire un avenir méritocratique en leur rappelant qu'une dose intellectuelle est nécessaire pour devenir professionnel.
Dans beaucoup des disciplines sportives, l’ex grande Orientale fait souvent piètre performance aux championnats nationaux. De rares bonnes volontés avec de moyens limités et sporadiques tentent d'aider les filles dans les disciplines sportives et de les promouvoir.
La fondation Nzanza Bombiti qui a son siège à Kinshasa, exerce ses activités sur l'ensemble du territoire national. Deux coordinations provinciales sont opérationnelles à Kinshasa et au Bas-Uélé en attendant l'implantation des bureaux de liaison à travers le pays. La FNB vise un développement durable à travers la participation des communautés de base.
En visant l'amélioration de l'accès aux services sociaux de base des communautés, la FBN s'emploie également à stimuler l'entrepreneuriat chez les jeunes et leur faciliter laccès au numérique et à la programmation informatique. Surtout promouvoir l'autonomisation économique de la femme et le bien-être de l'enfant. C'est juste dans cet objectif social que se justifient ses différentes interventions philanthropiques, notamment celles d'appuyer financièrement et matériellement la vice-championne de tennis dame de la RDC.

Ernest Mukuli
Les dépêches de la Tshopo.
+243 81 270 61 15