A LA UNE :

  1. Tshopo : Contentieux électoral devant la cour d'appel, le ministère public donne son avis

Tshopo : Contentieux électoral devant la cour d'appel, le ministère public donne son avis.

Siégeant en matière de contentieux pour l'élection des gouverneur et vice-gouverneur ce lundi 16 mai 2022, la cour d'appel de la Tshopo vient de prendre l'affaire en délibéré et rendra son arrêt dans le délai.
Mais auparavant, le ministère public a recommandé à la cour de déclarer RECEVABLE mais NON FONDÉE la requête en annulation partielle des résultats introduite par la candidate Madeleine Nikomba Sabangu et de confirmer les résultats provisoires publiés par la centrale électorale congolaise.
Abordée par la presse à l'issue de cette audience publique, la secrétaire exécutive provinciale de la CENI déclare qu'il n'était pas question de contentieux des listes électorales, mais le contentieux des résultats. Affirmer que la CENI a fait voter un électeur qui n'avait pas droit, Aimée Lihaha n'entend pas de cette oreille. Elle énumère toutes les étapes avant le scrutin jusqu'à afficher la liste des électeurs 48heures avant le jour du vote pour que les gens contestent s'il y a à contester. Grand est son étonnement de voir aujourd'hui cette contestation selon laquelle il y a eu un électeur qui n'avait pas droit( Le premier suppléant d'un député provincial devenu ministre provincial et enfin démissionnaire du gouvernement provincial)
Elle s'est félicitée de la prestation des experts de la CENI qui ont expliqué devant la cour la procédure dans le bureau de vote où il y avait outre les agents de la CENI, les témoins des candidats, les observateurs et les journalistes. S'il y avait irrégularités, les témoins des candidats devaient les mentionner en son temps dans les différents procès-verbaux.

Frok
Les dépêches de la Tshopo.