A LA UNE :

  1. Unikis : Au jubilé d'or du CRIDE, une autorité académique scandalisée

Unikis: Au jubilé d'or du CRIDE, une autorité académique scandalisée.

Les journées scientifiques pour commémorer les cinquante ans d'existence du centre de recherche interdisciplinaire pour le développement et l'éducation ont eu lieu jeudi et vendredi.
Mais lors des discours prononcés au début des manifestations, une autorité académique s'est dit scandalisée. Il s'agit du secrétaire général en charge de la recherche le professeur Gaspard Bolema. "J'ai été scandalisée par des chansons qu'on jouait avant le début de la cérémonie. Comment peut-on nous jouer des chansons populaires et pourtant, nous sommes des scientifiques ? Est-ce qu'il n'y a pas de chansons pour ça ?", s'est-il exclamé.

Même si cette remarque a fait rire plus d'un, la rédaction de depechesdelatshopo.net pense que c'est une grande interpellation pour les scientifiques et autres.
On assiste à des cérémonies où l'on balance des chansons qui n'ont aucun rapport avec les thématiques y relatives.
Est-ce que ce n'est pas aussi la mise à l'écart de DJ( Disc Jockey )?

Dans la plupart des cérémonies, on néglige cet aspect : LA PRÉSENCE DES DJ.
En consultant une documentation, il est clairement dit qu'un disc jockey, est un animateur qui sélectionne, diffuse et mixe de la musique à destination d'un public , que ce soit pour une émission radiophonique, dans une discothèque ou à l'occasion d'un événement spécifique. Le disc jockey est aussi une personne qui sait s'adapter le mieux aux situations et à la mode du monde. Il étudie son public, le maitrise et prépare un plan d'action visant à faire accepter son animation de tous.
Il faut placer l'homme qu'il faut à la place qu'il faut, dit-on. Ainsi, le DJ a sa place dans la société boyomaise. Employons les DJ !

FROK
Les dépêches de la Tshopo.
+243 81 270 61 15