A LA UNE :

  1. Économie : L'agro-industrie au Bas-uele, le gouverneur Nzanza l'aborde chez Julien Paluku

Économie : L'agro industrie au Bas-Uele; le gouverneur Nzanza l'aborde chez Julien Paluku.


Après le ministère des hydrocarbures où il a pris langue avec Didier Budimbu sur la pénurie des carburants dans sa province, c'est le tour du ministère de l'industrie. Avant sa prise de fonction après investiture par ordonnance présidentielle, le Gouverneur de la province du Bas-uele, le professeur Jean-Robert Nzanza Bombiti est allé à la rencontre de Julien Paluku Kahongya. C'était le mercredi 21 juin 2022 au cabinet de ce dernier à Kinshasa. Ils ont parlé d'abord de la possibilité d'expérimenter l'agro industrie dans sa province. Le Gouverneur Nzanza veut puiser dans la riche expérience de Julien Paluku, de plus de 10 ans comme Gouverneur de la province du Nord Kivu. Le patron de l'industrie était parmi les chefs des executifs provinciaux les plus appréciés localement tout comme au nivaau national. L'actuel ministre national de l'industrie a su apporter un changement positif dans sa gouvernance.

Intéressé par les opportunités qu'offre cette jeune province du Bas-Uélé, Julien Paluku Kahongya se veut rassurant. Avec la richesse de sol, auxquels s'ajoutent le climat très favorable et une terre arable, ce sont des atouts exigés pour la relance de l'agriculture. Cela va permettre à la province du Bas-uele de se ranger en ordre utile dans la vision du président de la République Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, celle de la revanche du sol sur le sous sol.

Pour y parvenir, les deux personnalités ont évoqué l'importance ou mieux le besoin notamment en énergie électrique et routes. Les besoins d'exportation vers les marchés rémunérateurs en produits agricoles n'est plus à démontrer. Les reflexions entre ces deux autorités se sont élargies également sur la transformation et au conditionnement des productions agricoles du Bas-Uélé pour donner une plus value, sans oublier l'évacuation.

Au delà des cultures vivrières, telles que les arachides, riz, manioc et maïs, le professeur Jean-Robert Nzanza Bombiti a fait savoir à Julien Paluku les possibilités de relancer les cultures pérennes. A priori le café, le coton et le cacao. Le souci étant de trouver de la valeur ajoutée dans l'agriculture au Bas-Uélé.

C'est dans une ambiance tres conviviale et d'espérance que le Gouverneur Jean-Robert Nzanza Bombiti s'est séparé de Julien PALUKU avec une conviction de la matérialisation des différents projets pour le développement durable du Bas-Uélé.