A LA UNE :

  1. Esu: L'IBTP et l'ISTM Kisangani sollicitent de construire dans la concession de l'université de Kisangani, cette dernière réagit.

Esu: L'IBTP et l'ISTM sollicitent de construire dans la concession de l'université de Kisangani, cette dernière réagit.

L'université de Kisangani a reçu les instructions du ministre de l'enseignement supérieur et universitaire de céder une partie de sa concession à l'Institut du Bâtiment et des Travaux Publics et à l'Institut supérieur des techniques médicales de Kisangani pour la construction des bâtiments.

En effet, ayant reçu les assurances d'un partenaire qui tient à les doter de nouvelles infrastructures, l'IBTP et l'ISTM avaient écrit à Muhindo Nzangi Butondo pour obtenir un lopin de terre au sein de l'unikis. 

La question a été largement débattue ce mercredi 29 juin 2022 au cours de la session extraordinaire du conseil de l'université de Kisangani, session présidée par le recteur de cet alma mater, le professeur Jean-Faustin Bongilo Boendy en présence d'une importante délégation du ministre de l'enseignement supérieur et universitaire conduite par son conseiller en charge des infrastructures, Professeur Henri-Paul Mongo. Ainsi, les membres du conseil de l'université composé notamment des membres du comité de gestion, des doyens de différentes facultés, des représentants des corps académique, scientifique et administratif ainsi que les directeurs des centres de recherche ont, à l'unanimité, dit non à cette démarche.

Abordé par la presse à l'issue des travaux, les professeurs Antoine Ngute Novato et Mwahila Tshiyembe respectivement président de l'association des professeurs de l'UNIKIS et doyen à la faculté de droit expliquent qu'ils ne céderont aucun centimetre de leur alma mater. Et d'ajouter que l'IBTP et l'ISTM Kisangani ayant leurs propres concessions, ils doivent les développer pour y rester. Ce sera une erreur de penser que la survie de ces deux institutions passe par l'amoindrissement de l'UNIKIS. Car, concluent-ils, l'université de Kisangani a aussi besoin de nouvelles infrastructures à construire. 

Enfin,  pour leur part, le recteur de l'Université de Kisangani, le professeur Jean-Faustin Bongilo Boendy et le conseiller du ministre de l'enseignement supérieur et universitaire, le Professeur Henri-Paul Mongo se réservent de tout commentaire et promettent de réserver la primeur de l'information à l'autorité de tutelle. 

Frok

Les dépêches de la Tshopo.

+243 81 270 61 15